« La désindustrialisation de la France est l’enfant naturel de nos propres errements »

Le phénomène de désindustrialisation auquel nous sommes confrontés est l’enfant légitime des délocalisations, mais il est aussi l’enfant naturel de nos propres errements. La confusion entre risque et danger particulièrement sensible en France pousse le législateur et l’administration à augmenter sans cesse le poids des règlements et des lois. Nous avons collectivement accouché de politiques normatives contre-productives. Elles comportent toutes un coût caché. La surreprésentation des procédures administratives, l’esprit tatillon, la multiplication des interlocuteurs, bref la complexité française forment un autre plafond de verre.

Exemple 1 : l’industrie automobile

  • La casse sociale liée à la guerre contre les moteurs diesels

OAI_Article_Industrie_Image2

Lien vers la vidéo en intégralité : https://twitter.com/bfmbusiness/status/1102930631129006080

Exemple 2 : l’industrie aéronautique

  • Le labyrinthe du mille feuille administratif : une source de découragement

OAI_Article_Industrie_Image3

Lien vers l’article en intégralité : https://www.usinenouvelle.com/article/le-coup-de-gueule-du-patron-de-safran-qui-n-arrive-pas-a-ouvrir-deux-usines-en-france.N811955

 

« La désindustrialisation de la France est l’enfant naturel de nos propres errements »
Refonder le principe de précaution