« Perturbateurs endocriniens : il faut tenir compte de la puissance », Interview de Patrick Lévy (UIC) dans Industrie & Technologies

logo_it

Faute d’accord entre les différentes parties prenantes sur la définition des perturbateurs endocriniens, la Commission européenne a une nouvelle fois renoncé mardi 28 février à soumettre au vote son projet de réglementation de l’utilisation des perturbateurs endocriniens. Dans une interview à Industrie & Technologies, Patrick Lévy, médecin conseil de l’Union des Industries Chimiques revient sur l’importance de prendre en compte le critère de puissance. Sans ce critère et sans une approche au cas par cas, des substances comme la caféine pourraient répondre à la définition des perturbateurs endocriniens. Selon lui, la recherche doit être poursuivie sur les aspects mécanistiques afin de réduire les incertitudes scientifiques. Il explique également pourquoi le principe d’un classement sur la base du mécanisme d’action n’est pas pertinent.

Retrouvez l’intégralité de l’article sur https://www.industrie-techno.com/perturbateurs-endocriniens-il-faut-tenir-compte-de-la-puissance-selon-patrick-levy-de-l-union-des-industries-chimiques.48246

« Perturbateurs endocriniens : il faut tenir compte de la puissance », Interview de Patrick Lévy (UIC) dans Industrie & Technologies
Refonder le principe de précaution